Votre métier :
Technicien logistique.

Une passion :
En fait j’en ai plusieurs : la pêche, le ski, la moto, le vélo ! Je vais peut-être m’arrêter là même si je pourrais continuer… Il faut dire qu’ici la région me permet d’exercer toutes mes passions.

Parlons un peu de votre passion pour la pêche
=> Depuis quand ?
Je pêche depuis environ 45 ans.

=> Comment ?
Pour ma part, je pratique la pêche à la dandine qu’on appelle aussi pêche au mort-manié. Ce type de pêche est destiné aux poissons carnassiers.

Photo de Patrick, pêcheur à Annecy

Comme je pêche uniquement en rivières, j’attrape principalement des truites. J’équipe ma ligne d’un poisson mort ou plus souvent d’un leurre qui sert d’appas.
J’utilise également des waders pour aller dans l’eau. En effet, je pêche depuis le bord, mais lors d’une prise le poisson nous tire et il faut le suivre. Donc très souvent on finit dans l’eau ! Regardez le film « Et au milieu coule une rivière », Brad Pitt a de l’eau jusqu’à la tête en pêchant à la mouche.
Je pars le plus souvent seul. Le pêcheur est plutôt solitaire, et c’est vrai que pour ma part je trouve que je ne pêche pas pareil si je suis seul ou accompagné.

=> Quand ?
Dès que j’ai le temps ! Je pars généralement la matinée le week-end. Les plus belles prises se font au lever du jour. Je regarde également le calendrier et la lune. A la pleine lune, les conditions ne sont pas très favorables. Les truites mangent la nuit comme il fait clair. Du coup elles sont rassasiées le matin et il est plus compliqué de les attirer. Les conditions sont meilleures aux alentours de la nouvelle lune quand les nuits sont plus sombres.
Il faut savoir également que la pêche en rivière est ouverte du deuxième samedi de mars jusqu’au deuxième dimanche octobre.

=> Où ?
J’ai l’habitude d’aller pêcher à l’Eau morte (une rivière qui se jette dans le lac d’Annecy à Doussard) où je fais régulièrement de belles prises.  Je pêche aussi régulièrement au Laudon et au Fier. Enfin il m’arrive d’aller au Chéran qui est une très belle rivière, plus sauvage et moins facilement accessible.

Photo de truites

=> Pourquoi la pêche à la dandine ?
Déjà parce qu’avec ce type de pêche on peut faire de grosses et belles prises.  C’est également une pêche « active » qui nécessite de beaucoup se déplacer par rapport à d’autres types de pêche où il faut rester plus longtemps au même endroit. On fait facilement 4 à 5 km lors d’une sortie. J’aime ce côté-là. Si ça mort c’est tout de suite, sinon je sais que je vais devoir changer d’endroit. La plupart du temps lors d’une sortie je prends ma canne à pêche et mon VTT, pour pouvoir me déplacer plus rapidement le long du cours d’eau.

=> Votre plus belle prise ?
C’était au Laudon, en 2011. Ce jour-là il y avait beaucoup d’eau, légèrement teintée et trouble.  Les conditions étaient très bonnes, les grosses truites étaient de sortie. Je longeais tranquillement la rivière en dandinant et là j’ai eu un énorme coup ! Lorsque j’ai commencé à ramener la prise au bord, je me suis tout de suite rendu compte que ce n’était pas une petite truite. Comme je le disais il y avait beaucoup d’eau, aussi la bataille en fut d’autant plus rude. Le plus dur avec les plus grosses prises, c’est qu’on ne peut pas les lever comme elles sont trop lourdes. Alors il faut les fatiguer, être patient, et trouver l’endroit propice pour les ramener au bord sans les perdre. Ce jour-là, j’ai mis environ 20 minutes et je n’ai pas été déçu car au final la truite faisait 92 cm pour 7 kg !

Quelques conseils à donner ?
La pêche à la dandine est une activité où il faut être persévérant, mobile et toujours y croire. Sans cela on peut vite abandonner en pensant qu’il n’y a pas de poisson. Veillez à bien préparer votre matériel et vos sorties en amont. Pensez aussi qu’il y a une réglementation à respecter et qu’il faut disposer d’un permis pour pouvoir pêcher. Vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires sur le site internet de la fédération de pêche de la Haute-Savoie.

Depuis quand habitez-vous ici ?
Je suis né à la Roche-Sur-Foron mais je suis ici depuis tout petit. Au début j’habitais à Meythet et désormais à Saint-Jorioz.

Le lac d’Annecy en 3 mots ?
Féérie, baignade et montagnes.

Votre saison préférée et pourquoi ?
Mars pour l’ouverture de la pêche ! D’une façon générale j’aime beaucoup le printemps où la nature se réveille après le passage de l’hiver. Mais ici les 4 saisons sont très agréables.

Votre plat régional préféré ?
Diots-Polente.

Une expression locale ?
Arvi Pa (au revoir).

Votre évènement favori ?
La Fête du Lac, j’y vais chaque année et je ne m’en lasse pas !

Votre petit coin de paradis ?
Le moulin Janin au bord du Chéran, à deux pas d’Annecy dans les Bauges.

Un endroit pour s’évader en amoureux ?
Le belvédère de Duingt depuis la montagne du Taillefer. La balade est très agréable et la vue est magnifique !

Une superbe journée en famille ?
Une journée ensoleillée d’été où l’on se retrouve tous pour un pique-nique au bord du lac à Duingt ou à Saint-Jorioz.

photo d'une grosse truite prise à côté d'Annecy

A ne pas manquer avant de partir d’ici ?
Admirer le lac et les montagnes depuis le Mont-Baron. Pour quelqu’un qui ne connaît pas, la vue est simplement magique !
Je conseillerais également d’aller profiter du panorama depuis Planfait, sur les hauteurs de Talloires. Le point de vue sur le lac est différent, mais tout aussi beau.

Un petit mot pour la fin ?
Je suis né ici, je finirai mes jours ici.

Mots-clés : ,
4 réponses
  1. lefevre
    lefevre dit :

    Bonjour

    Je viens de tomber sur votre article et étant passionné de pêche comme vous nous envisageons de rejoindre la région d’Annecy (originaire de Nancy).

    visiblement vous connaissez ce secteur comme votre poche aussi j’aimerais vous poser qq questions sur Annecy et alentours avant de prendre une décision.

    Serait il possible de me contacter par émail ?

    Cordialement

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *