Votre métier :
Je suis monitrice d’escalade (Brevet d’Etat d’Educateur Sportif) depuis 2008. Je possède également un Master II Aménagement, Equipement et Environnement des Pays de Montagne de l’Université de Savoie.

Une passion :
La montagne et les grands espaces !

Parlons un peu de votre passion 
=> Depuis quand ?
Depuis que j’ai  15 ans et que pour la première fois je mettais  les pieds en montagne à 2500 m d’altitude.

photo d'escalade

=> Où la pratiquez-vous ?
Tout autour du lac d’Annecy, c’est un vrai paradis pour les grimpeurs. Il faut tout de même avoir un certain niveau pour éviter les falaises « patinées ». Ma falaise préférée reste celle des Grandes Suites au dessus du Veyrier-du-Lac avec son beau rocher. Mais il y en a aussi beaucoup d’autres : le Biclop, le Rocher du Béard, le Parmelan, le Perthuis, les Dents de Lanfon, la Tournette, le Lanfonnet, le Semnoz… Et si on fait quelques kilomètres supplémentaires, encore plein d’autres !

photo d'escalade falaise

=> Comment est née cette passion ?
J’ai commencé par la marche assez jeune. J’ai ensuite remplacé la marche par une autre façon de « gravir » les grandes espaces avec l’escalade. A l’âge de 24 ans je découvrais l’escalade au sein du Club Alpin à Chambéry à la salle Pierre Cot. Au départ ce n’était pas une vraie passion mais juste un moyen d’aller en montagne.
En 2004 je fais mes premiers pas sur glacier, les crampons aux pieds et piolet à la main, d’abord avec le CAF et ensuite en compagnie de Nicolas Morell.  Je passe tous mes week-ends en montagne. La montagne dans la tête, la montagne dans la vie, la tête pleine de sommets…
Ensuite je passe 2 ans en Groupe Espoir Alpinisme du CAF de Savoie et en Groupe Excellence Alpinisme Filles du CAF National. Cette aventure m’a propulsée dans le monde de l’alpinisme de façon très passionnante ! Une expédition dans les Rocheuses américaines viendra ponctuer en beauté cette expérience.
Faute de travail en 2007, je décide de passer le probatoire du BEES Escalade, Nicolas passant de son côté le probatoire du guide. En m’entrainant (quelque chose que je n’avais jamais fait avant !) je découvre une autre « escalade », celle du geste, du mouvement, du « vide » complet, de la passion.

Quelques conseils à donner ?
La plupart des sites autour du lac d’Annecy proposent une escalade dite « sportive » (avec équipement à demeure). Le rocher est de type calcaire réputé avec ses fameuses gouttes d’eau. On repère de loin les zones raides (oranges) et les zones en dalle (grises).
Tous les niveaux sont représentés, d’initiation (3) à expert (8). La longueur des voies varie, de l’école d’escalade (15-20 mètres ) à la grande voie (jusqu’à 300 mètres).
Il est bon de s’équiper des topos d’escalade locaux « 40 falaises autour du Lac » de Robert Durieux pour les falaises d’une longueur, « Le Calcaire en folie » de Michel Piola pour les grandes voies, et/ou faire appel à un professionnel de la montagne
Les grimpeurs « aventuriers » qui souhaitent des terrains plus sauvages, escalade type « terrain d’aventure » ou « trad » (escalade avec pitons, coinceurs et assurage type « naturel ») pourront aussi trouver leur bonheur ici.

Voici une sélection de sites d’escalade praticables autour du lac :
* La Grande Jeanne et Sainte Catherine : ce sont des sites d’initiation et de perfectionnement situés au Semnoz. Alors que la Grande Jeanne est le site historique le plus proche d’Annecy où la roche s’est usée au fil des années de fréquentation du site, Sainte Catherine a été équipée récemment et offre une escalade sur du beau calcaire blanc.
* Angon : c’est le site favori pour l’initiation des enfants. Situé sur les hauteurs de Talloires, le soleil (quand il y en a !) est présent dès le matin sur cette falaise à trous.
* Les Grandes Suites : les voies sont d’une longueur allant jusqu’à 150 m. Niveau confirmé à expert (l’escalade commence à 6a).
* Les Dents de Lanfon : quelques grandes voies sportives avec une des plus belle vues sur le lac.
* Le Lanfonnet : 2-3 grandes voies sur une falaise pleine de soleil à l’écart de la foule.
* La Tournette : pour les grandes voies les plus éloignées du lac mais toujours en vue !

Depuis quand habitez-vous ici ?
Cela fait 7 ans que je suis dans la région. Je suis resté 3 ans à Naves Parmelan et depuis 4 ans j’habite à Argonay.

Le lac d’Annecy en 3 mots ?
Voile, Montagne et Espaces.

Votre saison préférée et pourquoi ?
J’aime bien les intersaisons, l’automne pour la beauté des couleurs et des lumières, le printemps pour la puissance de la nature qui se réveille.
Pour moi rien de plus beau que d’apprécier un coucher de soleil au travers d’une forêt pleine de couleurs en automne ou de marcher dans les restes de neige au printemps en essayant de ne pas écraser les crocus.

photo d'un site d'escalade

Votre plat régional préféré ?
Une Tartiflette sans lardon… Parce que j’adore les pommes de terre et le reblochon, mais je suis végétarienne !

Une expression locale ?
J’Y fais !

photo d'initiation à l'escalade

Votre évènement favori ?
Les Noctibules. Plusieurs soirs de fête avec spectacles et concerts en plein cœur d’Annecy !

Votre petit coin de paradis ?
Au pied des Grandes Suites, à deux pas d’Annecy, quand au soleil couchant la ville est plongée dans l’ombre et que le soleil brille encore sur la falaise.
Sinon je suis une amoureuse de la voile.  Donc dans l’un des ports du lac d’Annecy pour flâner entre les bateaux !

Un endroit pour s’évader en amoureux ?
Moi qui aime les sommets, c’est le Parmelan, pour son plateau sommital, sa belle vue et sa croix comme symbole. Le sommet est très réputé et fréquenté, aussi je préfère y aller en semaine.  Pour moi le Parmelan est le symbole du « chez moi » comme l’était la Croix du Nivolet quand j’habitais à Chambéry.

Une superbe journée en famille ?
Elle commence en ville pour aller voir ces drôles d’oiseaux qui font tant rire les enfants (la volière à côté de l’Impérial).  Puis en pédalo pour manger son sandwich au milieu du lac. Et se termine sur le sommet du Veyrier avec un beau coucher de soleil (appareil photo conseillé) !
Mais il y a tellement de possibilités !

A ne pas manquer avant de partir d’ici ?
La vieille ville d’Annecy, les anciennes prisons (ou le Palais de l’Ile) et les balades le long du Thiou.
Mais aussi le vélo autour du lac.
Et encore la cascade d’Angon !
En fonction des activités préférées de chacun, les endroits à ne pas manquer peuvent varier !

Un petit mot pour la fin ?
En tant que passionnée de montagne mais aussi de voile, j’ai ici tout ce qu’il me faut. Pour moi vivre au lac d’Annecy c’est bénéficier d’un cadre de vie rare, entre mer et montagne, mais en plein milieu du continent !

photo d'escalade sur une falaise
Mots-clés : ,
1 réponse
  1. Sabatier
    Sabatier dit :

    Bonjour

    Je suis Aurelie Sabatier j habite route de la corniche a veyrier.
    Je suis à la recherche de mon chien myrtille un petit basset blanc et gris griffon vendéen.
    Ma chienne s est sauvée lundi et depuis on l entend régulièrement aboyer dans le mont veyrier. Nous avons effectué depuis de nombreuses randonnées et toutes nous amène au chapeau napoleon. Elle doit être bloqué quelque part sur un plateau…
    Pouvez vous svp le signaler au sein de votre club afin qu ils essaient de la localiser. À partir de là nous pourrons envoyer les pompiers. C est une chienne de 8 mois adorable et affectueuse.
    Ce serait formidable qu on puisse la retrouver!!
    Par avance merci

    Aurelie
    0609168673

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *