Vue depuis le mont Veyrier

Le printemps est l’une des périodes que je préfère. La nature semble revivre, les couleurs sont belles, la température remonte et généralement le soleil pointe le bout de son nez plus régulièrement. Les sommets deviennent dès lors plus accessibles et les randonnées à nouveau possibles quasiment partout (enfin tout dépend du temps et des conditions d’enneigement… en cas de doute n’hésitez pas à faire appel à des professionnels de la montagne pour connaître les conditions sur place). Cette année, je trouve que le soleil tarde tout de même à s’imposer dans le ciel, surtout le week-end ! Grrrrr…

Enfin, en ce week-end prolongé du 8 mai, le dimanche s’annonce comme une belle journée. Avec dood, ma chère et tendre, nous prévoyons donc de retourner à un endroit exploré que partiellement il y a 2 ans pour cause de grossesse de madame ! Pour le coup, notre progéniture est déposée au passage chez les grands-parents. Ce n’est pas tant que le paquet soit trop encombrant, mais disons que Mini-dood est dans une période où elle aime bien crapahuter et où la perspective de rester trop longtemps dans un porte-bébé ne l’enchante guère ! Et pour crapahuter justement, l’objectif de notre balade, à savoir le Mont Baron et le Mont Veyrier, n’est pas vraiment adapté… et même plutôt déconseillé ! L’ascension est parfois raide en sous-bois et sur les sommets un sentier de crête longe la falaise. Ce n’est donc pas l’idéal avec des enfants en bas âge. Mini-dood sera donc mieux aux jeux, ou plutôt aux iiiiieeeux comme elle dit, pour le plus grand bonheur de papi et mamie.

Les sommets du Mont Baron et du Mont Veyrier sont les points d’intérêt principaux de la balade avec le sentier de crête qui les relie offrant une vue plongeante sur le lac d’Annecy. Pour vous y rendre, vous avez l’embarras du choix pour le point de départ. Il y a 2 ans nous étions partis du col des Contrebandiers où vous pouvez vous garer (parking). Par ce point de départ, vous arrivez du côté sud du Mont Baron et pouvez atteindre la plateforme de l’ancien téléphérique après 30 minutes de marche environ. Il y a un court passage aérien dans les rochers mais la montée est sécurisée par des câbles et des barrières.
Vous pouvez également partir du Pré Vernet, ou encore du Petit Port tout en bas à Annecy-le-Vieux pour les plus téméraires. Et il y a certainement d’autres points de départ possible.

Cette fois nous avons suivi les conseils du livre « P’tit Crapahut, balades en famille autour d’Annecy » et avons opté pour un départ depuis le bout de la route forestière du Creux du Loup. D’ailleurs, je trouve ce petit bouquin très bien fait, avec des explications plutôt claires et précises. Vous pouvez vous le procurer à l’Office de Tourisme du Lac d’Annecy à Bonlieu. Il est régulièrement source d’inspiration pour nos balades du week-end.

Parenthèse terminée, pour le départ, rendez-vous à Annecy-le-Vieux puis prenez la direction de Thônes/Les Aravis. Prenez ensuite la direction de Sur-les-bois puis suivez « Forêt du Veyrier ». Dépassez la tour hertzienne que vous apercevrez à côté de la route. Aux 2 croisements suivants, prenez à droite en direction du col du Pré Vernet. Peu avant le sommet du col, montez sur la gauche sur la route forestière du Creux du Loup. Vous pouvez stationner à son extrémité. La route étant assez dégradée à certains endroits sur la fin nous avons préféré nous arrêter un peu avant et finir à pieds…

Chaussures de marche aux pieds, nous voilà partis ! Nous empruntons le chemin sur la droite. Après quelques centaines de mètres et une courte descente, il faut s’élever sur le sentier à gauche. Vous devriez voir alors apparaître quelques marques vertes. La montée qui se présente en sous-bois est assez raide. Un peu plus loin, le sentier se poursuit en lacets dans une petite combe dominée par une barre rocheuse. Au sommet de la combe, nous prenons le sentier sur la droite. Celui partant sur la gauche en direction du col des Contrebandiers sera emprunté au retour. Nous poursuivons et parvenons à la pancarte « Mont Baron, alt. 1299m » situé au bord de la falaise. Et là nous restons pantois devant le spectacle qui s’offre à nous ! La vue d’ici est tout simplement magnifique. La ville d’Annecy sur la droite, la beauté du lac décuplée par les montagnes qui l’entourent, et la proximité de la falaise qui rajoute à tout cela un côté impressionnant ! Wahou, quelle claque on prend !

Là-haut, les superlatifs sortant de la bouche des enfants et des plus grands pleuvent : « magnifique », « merveilleux », « incroyable », « sensationnel »… et j’en oublie ! Savoie Mont Blanc Tourisme ne se trompe pas en classant le tour du Mont Veyrier comme l’une des 10 plus belles randonnées pédestres des 2 Savoie. Après quelques minutes de rêverie et de plénitude, nous empruntons le sentier de crête sur la gauche (donc en direction du sud). Nous avançons la tête immergée dans ce panorama grandiose. Sur notre gauche se dévoile une autre vue tout aussi belle sur le Parmelan et l’imposant Mont-Blanc en arrière-plan, rayonnant de blanc par ce temps dégagé.

Après une dizaine de minutes de marche, nous arrivons sur une grande plateforme avec de part et d’autre 2 panneaux descriptifs des montagnes qui nous entourent. Cette plateforme était le lieu d’arrivée de l’ancien téléphérique de Veyrier-du-Lac, aujourd’hui entièrement démonté. Le bâtiment de la gare de départ, situé au village de Veyrier-du-Lac, a récemment été entièrement réhabilité et accueille aujourd’hui la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain. La Cinémathèque a d’ailleurs produit un superbe montage à partir des plusieurs vidéos amateurs reconstituant la montée du téléphérique en temps réel que je vous conseille de visualiser.

Sur la plateforme un banc n’attend que nous pour une pause pique-nique dans ce superbe cadre. Une fois rassasiés, nous rebroussons chemin et revenons jusqu’à la pancarte au sommet du Mont Baron. A ce niveau, nous poursuivons le chemin sur la crête au nord. Le panorama défile, toujours plus beau, nous sommes loin de nous en lasser ! Nous atteignons le sommet du Mont Veyrier, matérialisé par une pancarte « Mont Veyrier, alt. 1291m », la vue étant plus réduite à ce niveau.

Nous retournons ensuite à nouveau à la pancarte au sommet du Mont Baron. Nous contemplons un dernier instant la magnifique vue, avant de reprendre l’itinéraire de l’aller. A la bifurcation, au lieu de continuer tout droit et revenir par le même itinéraire, nous descendons le sentier sur la droite qui comporte quelques passages rocheux. Après quelques virages sur les derniers mètres, nous aboutissons sur une piste. Il faut alors prendre à gauche et longer cette piste jusqu’au bout pour atterrir au parking de départ. Sur ce dernier kilomètre, nous profitons des dernières vues sur le Mont-Blanc et le Parmelan avant de rejoindre notre voiture.

Côté Pratique

Durée : pour réaliser cette boucle, il faut compter environ 2 heures sans prendre en compte les éventuelles pauses.

Dénivelé : 270m.

Précautions : sur le chemin de crête, restez prudents et attentifs, et surveillez vos enfants si vous effectuez cette balade avec eux.

Vous trouverez ci-dessous le tracé de cette boucle sur fond de carte IGN si cela peut vous être utile.

Si vous avez déjà effectué cette balade ou d’autres variantes, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire !

Mots-clés :
3 réponses
  1. Amélie
    Amélie dit :

    Cette randonnée et ces points de vue offrent un panorama magnifique et absolument unique. L’association entre le lac d’Annecy et les montagnes laisse tout simplement sans voix lorsqu’on arrive en haut du sommet !

    Répondre
  2. bastien
    bastien dit :

    fait aujourd’hui avec ma femme enceinte de 6 mois, c’etait top ! la vue est superbe
    Pour ceux qui veulent y aller + relax, a la fin du chemin forestier depuis le parking, allez tout droit. ca mene directement à la vue de l’ancien telepherique.

    merci pour ce blog en tout cas

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] sur l’ensemble du lac d’Annecy. Si vous hésitiez, il est temps de se lancer à l’assaut des hauteurs d’Annecy. Attention tout de même, à être équipé de bonne chaussure et à rester vigilant le long de la […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *