Baptême en parapente Annecy

En tant que phobique des airs, il faut dire que le parapente n’était pas vraiment la première activité que j’avais notée dans ma « to-do list»… C’est pour moi une peur tellement paralysante que je suis même allé jusqu’à effectuer un stage contre la peur en avion ! Je le recommande fortement au passage mais là n’est pas le sujet du jour. Pour sa part, dood (c’est le petit nom avec lequel j’ai l’habitude d’appeler ma chère et tendre) n’a pas du tout la même appréhension que moi. Je lui avais donc offert il y a quelque temps un baptême en parapente biplace au dessus du lac d’Annecy. Je me contenterai ainsi de l’accompagner tranquillement et puis peut-être que moi aussi, un jour lointain, je m’essaierai à cette activité terrifiante fantastique.

Seulement voilà, dood ne s’est pas empressée de réserver (il faut dire qu’elle est comme ça dood, à tout faire au dernier moment). Et pendant ce temps-là, son ventre s’est mis à gonfler petit à petit… 🙂 Jusqu’au jour où il était plutôt déconseillé pour elle de s’adonner à de telles activités. Aussi elle eu à ce moment une idée de génie : « Et si tu le faisais à ma place ? »…

Non sans avoir un peu beaucoup hésité, nous voilà donc en ce beau samedi de juin. Le soleil est au beau fixe, je me dis que c’est déjà pas mal et que ça limitera les turbulences (je regarde souvent la météo avant de prendre l’avion…). Dood m’accompagne (les rôles ont donc été inversés) et rendez-vous m’a été donné à 10h45 à l’école de parapente des Grands Espaces à Talloires. Apparemment ils ont des moniteurs plutôt bons (en tous cas je l’espère !). L’accueil réservé est très chaleureux. On me présente rapidement Tristan, le moniteur qui m’accompagnera sur ce baptême en parapente. Il me met vite à l’aise, m’informe que les conditions sont plutôt bonnes ce matin. Nous montons dans une navette de l’école et en route pour Planfait, sur les hauteurs de Talloires, qui sera notre site de décollage.

Une dizaine de minutes plus tard nous arrivons sur place. Tristan me confie une partie du matériel et la navette repart. Il n’y a plus d’autre choix que de sauter pour rentrer…

Depuis le site de décollage, le panorama sur le lac d’Annecy et le Roc de Chère est magnifique. Mais bon, disons qu’à ce moment-là le stress commence à monter et que j’en profite qu’à moitié.

Les consignes sont claires et très simples. En gros je dois juste courir au décollage pour gonfler la voile et surtout ne pas m’arrêter. Tristan s’occupe du reste. Ca devrait donc le faire… Derniers réglages, ajustement de l’équipement, il ne reste plus qu’à attendre le moment propice. Au signal je me mets à courir à fond, je ne veux surtout pas gêner Tristan dans sa manœuvre !

On court, on court, et soudain, oh @&#$, on vole ! (désolé pour le vocabulaire mais dans l’émotion du moment vous savez…)

Nous prenons rapidement de la hauteur grâce aux courants ascendants. Tristan commence alors à effectuer quelques allers et venues au-dessus du site de décollage. Après le moment fort du départ je commence à être un peu plus à l’aise et à profiter.

Mon super moniteur sort alors sa caméra et commence à recueillir mes impressions. Comment dire, très impressionnant dans un premier temps ! Il faut savoir qu’une des questions qui revient le plus fréquemment avant un baptême en parapente est « vais-je avoir le vertige en vol ? ». Comme l’explique l’école sur son site, la sensation de vertige est lié au fait d’avoir les pieds sur terre. Le vertige n’existe donc pas en parapente.

Le vol étant un vol d’initiation de 15 minutes, nous amorçons assez vite l’atterrissage vers le terrain de Perroix à Talloires. Cependant il faut savoir qu’en jouant avec les différents courants aériens, les pratiquants confirmés peuvent rester des heures en l’air. Ils s’amusent même à faire le tour du lac, l’ascension de la Tournette… tout ça par les airs ! Ça doit être chouette, c’est sûr, mais 15 minutes pour commencer ça me va très bien.

Je connais déjà pas mal de coins sympas pour admirer le lac. Mais il faut avouer que vu du ciel c’est juste fabuleux ! Toutes ces couleurs, ces nuances de bleu et de vert. Et puis le petit lac 1  entouré de tous ces sommets, quelle merveille ! Pendant quelques minutes je savoure ce cadre magique sans voix  et j’en oublie même mon appréhension de départ.

Baptême en parapente avec l'école les Grands Espaces
Vue aérienne Talloires

Sur la fin, Tristan effectue plusieurs courts virages plus resserrés pour ajuster notre atterrissage. Nous voilà plus qu’à quelques mètres de hauteur bien dans l’axe du site d’arrivée. Lors du premier contact avec le sol, même principe qu’au décollage, il faut courir sur quelques mètres. Cela permet de compenser la vitesse avec laquelle nous arrivons puis de s’arrêter progressivement. L’atterrissage est parfait, bien joué Tristan !

Bref, malgré mon appréhension de départ, ce baptême en parapente fut une expérience qui restera gravée et mérite d’être testée au moins une fois dans sa vie ! Je pense d’ailleurs même m’y réessayer un jour, pourquoi pas sur un vol un peu plus long !

Quelques extraits de mon vol en vidéo pour finir…

1 – le petit lac : nom donné au bassin sud du lac, délimité par la partie la plus étroite située au niveau de Duingt sur la rive ouest et Talloires sur la rive est.

2 réponses
  1. Van Praet Tiffany
    Van Praet Tiffany dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous envoyez ma candidature pour le poste de navettiste et/ou secrétaire dans votre école .
    Je n’ai pas d’experience dans ce domaine, mais je souhaite réellement travailler cet été dans une école de parapente .
    Ma motivation première est que j’aimerai voler dans un futur proche, ma deuxième motivation est que je souhaite me réorienter dans un autre domaine, sachant que cela fait maintenant 7 ans que je travaille dans le milieu de la restauration et de l’hôtellerie.
    Je suis dynamique, polyvalente et je m’adapte facilement à de nouvelles responsabilités.
    Je suis à votre entière disposition si vous souhaitez de plus amples informations .
    Merci d’avance pour l’intérêt de vous porterez à ma candidature.

    Cordialement

    Tiffany Van Praet

Les commentaires sont fermés.